Le tatouage tête de mort comme choix de vie

Tatouage, Tatouage tête de mort -

Le tatouage tête de mort comme choix de vie

Pour certaines personnes, le tatouage tête de mort va bien au-delà d’un simple ornement corporel. Il symbolise une façon d’être à part entière. Guillaume donne son point de vue sur le sujet et se confie sans tabou aux lecteurs de Univers Skull.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Guillaume, j’ai 27 ans et j’habite à Biarritz. Les tatouages tête de mort me fascinent depuis l’enfance et font partie de mon quotidien. Je suis serveur dans un petit café-restaurant, en bord de mer. Je passe la plupart de mon temps livre à discuter de tatouages et de bandes dessinées avec mes amis et à faire du BMX.

A vrai dire, je ne sais pas. On ne peut pas dire que j’avais beaucoup de personnes tatouées autour de moi quand j’étais petit. Mes parents, mes oncles et mes tantes n’étaient pas du tout amateurs. Au collège et au lycée, j’étais dans le privé. La culture du tatouage n’avait pas franchement sa place. Par contre, j’ai toujours aimé feuilleter les magazines et regarder des émissions sur le sujet. Et quand je suis rentré dans un studio pour la première fois, j’ai vraiment eu un déclic.

Que s’est-il passé dans ta tête à ce moment précis ?

C’est difficile à expliquer. J’avais 15 ans. Je pense que je n’avais pas franchement le look des clients habituels : j’étais du genre très sage, voire un peu coincé. J’ai demandé au responsable de la boutique comment ça marchait, combien ça coûtait, etc. Il m’a fait visiter les lieux. C’était un peu flippant, mais ça avait l’air propre et je me sentais en confiance. Puis, il m’a montré des photos de tatouages tête de mort réalisés au studio. Là, j’ai complètement flashé. Malheureusement, selon lui, j’étais encore un peu jeune pour me faire tatouer. Il m’a conseillé de prendre mon temps pour y réfléchir. Quand je suis rentré chez moi, je n’arrêtais pas d’y penser. J’avais envie d’appartenir à cet univers.

Que représentait cet univers à tes yeux ?

Visuellement, c’était incroyable. Avant, l’idée d’avoir un tatouage me plaisait mais je ne pensais pas que ce milieu était aussi créatif. J’ai réalisé que le tatouage était un art à part entière. S’ajoutait à cela mon admiration pour les gars qui se baladaient avec des tatouages partout sur le corps. Pour moi, c’était la liberté. Quelque part, je voyais ça comme une manière de ne pas rentrer dans le moule. Ça me parlait.

Quand as-tu fait ton premier tattoo ?

A 17 ans. Au départ, mes parents n’étaient pas du tout d’accord. Ils trouvaient que cela faisait mauvais genre. En plus, les motifs crânes qui plaisaient leur paraissaient toujours trop grands et n’étaient pas à leur goût. Ma mère passait son temps à me répéter que mon corps n’était pas une bande dessinée et que j’allais le regretter. A force d’insister, j’ai fini par les convaincre mais il m’a fallu faire un compromis : le dessin devait être relativement discret. J’ai donc opté pour une petite tête de mort mexicaine sur le bras gauche. Mais dès mes 18 ans, je me suis bien rattrapé ! J’en ai maintenant une bonne quinzaine et ils sont tous assez imposants. Certains se sont agrandis au fil du temps.

De quel œil ta famille voit-elle cela aujourd’hui ?

Ce n’est toujours pas leur truc, mais je pense que maintenant ils se sont habitués à l’idée que je n’avais pas envie de ressembler à tout le monde. Ils ne comprennent pas vraiment ma passion, mais ils la respectent malgré tout. J’ai réussi à leur prouver que le fait d’avoir des tatouages ne m’empêchait pas d’assurer au quotidien, d’avoir des amis qui m’apprécient pour ce que je suis et un travail qui me plaît.

Le fait d’être tatoué t’a-t-il déjà posé problème dans ta vie professionnelle ?

Non, jamais. Je suis dans le domaine de la restauration et j’ai toujours travaillé avec des employeurs assez cool à ce niveau-là. Je suis serveur dans le même café depuis deux ans. Mon patron m’apprécie pour mon efficacité, ma rapidité et mon bon contact avec les clients. Il se fiche du reste. Il m’accepte comme je suis, du moment que je fais du bon boulot.

Tu n’as jamais eu à rencontrer à certaines choses à cause de tes tatouages ?

En quelques sortes si, puisque le tatouage est un choix de vie. Je savais qu’avec tous ces motifs sur ma peau, je ne pourrais, par exemple, jamais devenir employé de banque ou avocat, mais je m’en fiche car cela ne correspond pas à mes idéaux. Moi, j’aime être libre, passer du temps dehors, rencontrer des gens, bouger. Je n’ai pas envie de travailler avec des personnes qui s’arrêtent aux apparences. Je préfère leur tourner le dos d’entrée de jeu.

Quels sont tes motifs tête de mort favoris ?

Je suis particulièrement attaché aux tatouages têtes de mort détaillés, avec une symbolique forte. J’ai pas mal des têtes de mort de style fantasy sur le corps. C’est un ami qui les dessine. Il a un talent fou. J’aime aussi le style maori, les motifs plus simples. En fait, je ne suis pas arrêté sur un style précis. Il faut juste que le motif soit inventif et esthétique. Mes goûts évoluent avec le temps aussi. Avant, par exemple, mes tattoos étaient toujours à l’encre noire et dernièrement je m’intéresse de plus en plus à la couleur.

T’est-il arrivé de regretter l’un de tes tatouages parce qu’il ne correspondait plus à tes goûts ?

Jamais. J’ai mes petits chouchous, mais je les aime tous car j’ai toujours pris le temps de réfléchir avant de passer à l’acte. Chacun d’eux correspond à une étape de ma vie. Ils font vraiment partie de moi. D’ailleurs, même si je pourrais les effacer, je ne changerais absolument  rien.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

ARTICLES RÉCENTS

La signification des bijoux tête de mort pour homme
La signification des bijoux tête de mort pour homme
La tête de mort est l'un des symboles les plus populaires utilisés dans les bijoux et les accessoires pour hommes. De...
EN SAVOIR PLUS
Qu'est-ce que les bagues tête de mort en argent Sterling ?
Qu'est-ce que les bagues tête de mort en argent Sterling ?
Argent et argent sterling sont des termes souvent utilisés de manière interchangeable. Par exemple, en ce qui concern...
EN SAVOIR PLUS
Quelques histoires à savoir sur le gothique
Quelques histoires à savoir sur le gothique
Dans différentes parties du monde, le mot gothique peut signifier différentes choses. Ce seul mot a eu beaucoup de sy...
EN SAVOIR PLUS